Rencontre bernard friot

Contents

  1. La lecture et l'écriture comme ouverture culturelle
  2. Une œuvre diversifiée par les rencontres
  3. Rencontre avec Bernard Friot by Aline Bernhard on Prezi
  4. Rencontre avec Bernard Friot

Les textes et l'écriture prennent une autre dimension dans le jeu avec l'espace.

La lecture et l'écriture comme ouverture culturelle

Les récits de la collection Confessions sont assez sombres et contrastent avec l'humour décalé des Histoires pressées qui pourraient laisser croire que leur auteur est sans souci. Pourtant l'humour est un masque et si le côté sombre et tragique n'apparaît pas, il s'y trouve. Bernard Friot trouve plus facile d'écrire des Confessions car il n'est pas nécessaire de transposer, alors que les Histoires pressées sont techniquement très difficiles à écrire.

Il a découvert après coup l'origine de certaines Histoires pressées en écrivant les Confessions: La collection est basée sur des monologues intérieurs et des textes à lire silencieusement, qui se prêtent aussi à une lecture devant un public, voire à une mise en scène. Actuellement, de nombreux monologues sont mis en scène au théâtre.

Un autre que moi parle vraiment aux adolescents des aspects complexes de l'être humain qui peut faire jouer en même temps tous ses registres différents. Ce livre aide certains jeunes adultes à tourner définitivement la page sur leur adolescence. Brahim doit parler devant ses camarades dans le cadre d'un stage de préparation au bac de français. Les élèves doivent tirer au sort une bougie et parler le temps que la bougie se consume.

Le lecteur comprend que le texte correspond à ce que l'adolescent imagine de ce qu'il pourrait dire. Le récit se développe autour de deux thèmes: À travers ces deux idées qui semblent superficielles, l'auteur aborde les thèmes de la langue, de l'appartenance culturelle, de la vision qu'on peut avoir des élèves d'origine étrangère. Les anecdotes que Bernard Friot observe et entend dans les écoles et les collèges ont nourri cet ouvrage.

Une œuvre diversifiée par les rencontres

Il pense qu'on doit travailler sur les images qu'on a les uns des autres pour pouvoir vivre ensemble. Chacun doit s'interroger sur son rapport à l'étranger à travers la langue, les rapports qu'on a sur les langues d'autrui, les langues "étrangères", la capacité d'ouverture de notre langue Quelle est la place de ces langues à l'école? Cette question se pose beaucoup aux enseignants qui ont affaire à des enfants en contact avec différentes langues.

Rencontre Dominique Pagani - Bernard Friot - 1er Juin 2018

Le travail de traduction de Bernard Friot occupe une place un peu moins importante depuis quelques années par manque de temps. Le dernier roman traduit est Voyage contre le vent, un roman intemporel de Peter Härtling édité chez Thierry Magnier. Peter Härtling Oma ma grand-mère à moi, Ben est amoureux d'Anna est l'un des rares écrivains pour adultes à avoir réussi dans la littérature pour la jeunesse parce qu'il s'est posé les bonnes questions. Aujourd'hui, Bernard Friot traduit deux ou trois albums par an toujours avec grand plaisir.

Le dernier en date, C'est moi le champion de Philip Waechter propose une distorsion entre le texte et l'image, particulièrement intéressante. Il existe des difficultés propres à la traduction de la littérature de jeunesse. Une des questions fondamentales de la traduction est: À quoi la traduction doit-elle aboutir?

Rencontre avec Bernard Friot by Aline Bernhard on Prezi

Cette question est difficile et intéressante, en particulier en ce qui concerne les adolescents et leur rapport aux langues. Le travail sur la langue dans tous ses aspects est un élément constitutif très fort de l'adolescence, de la formation de la personnalité et du citoyen. L'adolescence est un moment où on fait de nouvelles expériences et où on a donc besoin de nouvelles expressions. Cela se fait à travers la chanson, la création de langages. Les adolescents travaillent la langue très tôt, ils sont multilingues.


  • Rencontre avec bernard Friot.
  • Suite de "la rencontre" de Bernard Friot - Les CM2 de l'école de Magné?
  • rencontre celibataire site gratuit;
  • rencontrer du monde pour sortir.
  • ?

Un ouvrage devrait avoir le même public, la même tranche d'âge dans l'original et dans la traduction. Mais un livre peut contenir de nombreuses références culturelles faciles et habituelles pour le public de la langue originale qui ne le sont plus du tout pour le public de la langue traduite. Le lecteur français se pose des questions en lisant "le lundi à 14h, les enfants se trouvaient chez eux à jouer" en Allemagne, à 14 heures l'école est finie.

Le traducteur doit donc se poser la question d'adapter ou non. Certains détails ont peu d'importance pour le récit, mais un des intérêts de la traduction est l'ouverture sur la culture d'un monde étranger, d'autres images de l'enfance, de la société, et la part "d'étrangeté" y compris dans la langue est intéressante. Mais c'est un intérêt qui n'est pas prévu par l'auteur. Au-delà de la littérature de jeunesse, les problèmes de traduction se posent de manière plus générale: Comment traduire par exemple "Er hat nicht alle Tassen im Schrank"?

Un mot à mot voudrait dire "Il n'a pas toutes les tasses dans l'armoire". Dans certains cas, il pourrait être intéressant de traduire littéralement si on arrive à faire comprendre l'expression par le contexte. Trop transposer fait parfois perdre l'ouverture à une autre façon d'exprimer les choses. L'objet livre original n'a pas non plus la même allure que l'objet français: Les couvertures ouvrent également sur deux mondes différents. Il n'existe pas de solutions toutes faites et c'est d'autant plus intéressant.

Les réponses à toutes ces questions sont à apporter au cas par cas. Avec les enfants, Bernard Friot travaille l'idée que "écrire c'est occuper un espace". Donner des espaces d'écriture différents produit d'autre types d'écriture. Les enfants ont souvent des difficultés à utiliser le blanc typographique comme effet de sens.

Sur les feuilles de cahier, l'espace est déjà prédisposé et ils n'ont pas à se poser de questions. D'où l'intérêt de les mettre en situation de s'interroger, de comparer leurs productions Quelques exemples:. Proposer des interrogations d'écriture permet de découvrir différents aspects d'écriture. La mise en page a pour conséquence des significations différentes: On connaît très vite le rapport des uns et des autres avec le texte et avec l'espace: Le résultat est souvent lié à sa propre attitude au milieu des autres, à la façon d'appréhender un espace, de sentir les choses.

Ces petites activités toutes simples suffisent souvent pour faire démarrer l'écriture. Ensuite on observe les productions et on constate de quelle façon la mise en page du texte est une expression Quand on souligne l'interrogation, quand les élèves comprennent la liberté qu'on leur donne, les idées fusent et on libère une créativité qu'il faut alors gérer en les aidant à expliciter ce qui s'est passé, ce qu'ils ont construit Les Histoires pressées sont illustrées par des illustrateurs très divers choisis par l'équipe de Milan , que Bernard Friot n'a pas rencontrés. C'est un gros travail d'organisation.

L'illustration commente les textes de façon ironique, comique, désamorce le côté parfois un peu sombre, invite à des lectures distanciées. Les textes changent de contexte. Anne Herbauts a illustré plusieurs ouvrages de Bernard Friot dont quelques Histoires pressées.


  • site de rencontre rock?
  • meilleurs sites de rencontre adultere!
  • Suite de "la rencontre" de Bernard Friot.
  • wannonce paris 20;
  • .

Amanda Chocolat est une histoire à trois fins, avec un début commun suivi de trois développements différents. L'illustratrice a travaillé de son côté et Bernard Friot est ravi et admiratif devant ce travail. Il a maintenant presque l'impression que c'est Anne Herbauts qui a écrit cette histoire étrange plutôt que lui-même, tant l'ensemble forme un tout. Anne Herbauts a beaucoup travaillé l'idée d'ordre et de construction remise en question.

Elle donne une interprétation personnelle, ses propres images du personnage, dont les représentations ne correspondent pas toujours vraiment au texte. Son illustration n'enferme pas le texte dans une interprétation mais, au contraire, donne des pistes pour de nombreuses interprétations différentes. Elle donne au personnage un côté féminin qui peut amener des questions. De même la présence ajoutée du chat: Ce personnage donne au lecteur une entrée supplémentaire, invite sans arrêt à regarder l'histoire d'un autre point de vue.

C'est un album très construit, très précis, un livre de géomètre où tout est calculé. Anne Herbauts a travaillé et joué sur l'idée de moitié, de double, de complétude, de symétrie Le mouvement de tourner les pages remet tous les éléments exactement en place, d'une façon invisible. Tout se superpose complètement dans une métaphore merveilleuse de la lecture et du livre.

Le livre et les personnages ne sont complets que lorsque l'ouvrage est fermé. C'est le travail de l'éditeur de trouver l'illustrateur adéquat pour un texte. Bernard Friot collabore actuellement sur un projet avec Hervé Tullet qui habille graphiquement l' Agenda du poète sur le thème de la lecture et l'écriture de la poésie contemporaine, aux éditions La Martinière jeunesse , pour une nouvelle collection l'Agenda de l'apprenti écrivain par Susie Morgenstern, l'Agenda de l'apprenti illustrateur par Claude Lapointe.

Bernard Friot admire cet illustrateur qui compose, avec un travail sur les matières, des transcriptions graphiques très belles. Une cinquantaine de poèmes d'amour à toutes les sauces, sur tous les tons mélancoliques, amour sportif, amour associé au chocolat Elle consiste à remettre le texte en mouvement, à l'interpréter, à le retransformer.

On ajoute son expérience au texte. Bernard Friot souhaite prolonger cet état, le matérialiser, faire du texte une création continue. Dans Histoires minute , avec les éléments du texte sur papier, on peut déjà s'inventer une histoire. Avec le cédérom on peut encore aller plus loin sans rupture. Le livre a toujours évolué au fur et à mesure de l'apparition des outils qui transforment les formes d'écriture. Alors je lui ai promis de revenir le lendemain. Et ce matin, je suis parti à l'école plus tôt que d'habitude. Il m'attendait au coin de la rue et il m'a tout de suite emmené vers une grande machine qui était cachée dans les arbres du parc.

Ça m'a beaucoup plu parce qu'il y a des phares de toutes les couleurs. Il m'a fait grimper à l' intérieur et il a fermé la porte. A l'intérieur de la machine, c'est assez beau. Sauf qu'il y a des boutons et des appareils un peu partout. Il a encore dit quelque chose que je n'ai pas compris et la machine s'est mise à bouger. J'aime bien. On voit les nuages à travers les hublots.

Mais je voudrais quand même savoir où il m'emmène. J'espère que ce n'est pas trop loin. Parce que je ne voudrais pas arriver en retard à l'école.

Rencontre avec Bernard Friot

Il s'agit donc d'un texte de science fiction qui dévoile son genre juste au travers de ses descriptions Alors pourquoi ne pas supprimer les descriptions et la chute finale Qui est cet individu? Ce qui était surtout rigolo, c'est qu'il sautait sans arrêt. Et de temps en temps il se grattait.

Il m'attendait au coin de la rue et il m'a tout de suite emmené vers une grande machine. I l m'a tout de suite emmené vers une grande machine qui était cachée dans les arbres du parc. Pourquoi ne l'avons nous pas découvert? Comment modifier le texte pour comprendre qu'il s'agit d'un extra-terrestre? Et là Ensemble, il est possible de rechercher les espaces à amplifier Enfin écrire Rencontre Bernard Friot. Rencontre Bernard Friot J'ai rencontré quelqu'un d'un bizarre.